Sakineh Mohammadi Ashtiani: la pendaison un meilleur sort que la lapidation ?!

La justice iranienne semble croire que la pendaison pourrait être une alternative à la lapidation interdite depuis 2008 suite à la ratification de l’Iran au Pacte international relatif aux droits civils et politiques. (article 7. Nul ne sera soumis à la torture ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. En particulier, il est interdit de soumettre une personne sans son libre consentement à une expérience médicale ou scientifique .) Pacte international relatif aux droits civils et politiques

Revenons tout d’abord en arrière. En 2006  Sakineh Mohammadi Ashtiani est arrêtée pour adultère et complicité dans le meurtre de son mari. Elle reçoit dans un premier temps une peine de flagellation: 99 coups de fouet sous les yeux de son fils. Puis elle est alors condamnée à la lapidation en 2006. Mais le monde entier est ému par cette nouvelle et se révolte, s’indigne contre cette condamnation. Résultat : la peine est suspendue en 2010. Cependant la justice iranienne ne s’arrête pas là pour autant et étudie la loi islamique pour contourner la mort par lapidation : « Nous ne sommes pas pressés. (…) Nos spécialistes de la loi islamique sont en train d’examiner la condamnation d’Ashtiani pour voir  si on peut transformer la peine de lapidation en pendaison », a déclaré Malek Ajdar Sharifi, chef de la justice de la province de l’Azerbaïdjan oriental, où Sakineh Mohammadi Ashtiani purge actuellement sa peine.

En Iran selon la Charia, le meurtre, le vol, le viol et l’adultère sont passibles de la peine de mort. « L’Union européenne avait qualifié l’année dernière de « barbare » la condamnation à mort par lapidation, le Vatican avait appelé à la clémence et le Brésil avait offert l’asile politique à Sakineh. » (Le Monde)

L’Iran est le deuxième pays après la Chine à appliquer la peine de mort. En 2010, Amnesty international a recensé au moins 252 exécutions. (Rapport officiel d’Amnesty International : Condamnations à mort et exécutions en 2010).

Sources:
Le Monde: L’Iranienne Sakineh, condamnée à la lapidation, pourrait être pendue
RFI: La campagne internationale pour sauver Sakineh de la lapidation s’intensifie
Publicités