Le sort d’Edith Bouvier…toujours incertain!

Edith Bouvier, grand reporter pour Le Figaro a été blessée le 22 février à Homs en Syrie non loin du Liban et n’a pu depuis ce jour recevoir de soins. Alors qu’hier, mardi 28 février, son collègue britannique Paul Conrov a été libéré et a pu rejoindre le Liban, la situation de la journaliste française n’est pour l’heure pas très claire et les fausses/vraies déclarations s’entremêlent. 

Apparemment selon différentes sources (Le ParisienLe Nouvel ObservateurLe Point, Libération), l’opération qui a tenté d’évacuer Paul Conrov et Edith Bouvier n’aurait par conséquent profité qu’au journaliste britannique qui a réussi à poursuivre sa fuite vers le Liban en moto. La situation est donc bel et bien compliquée et incertaine pour notre compatriote. 

La situation en Syrie ne cesse de se détériorer et le nombre de morts s’élèverait à présent à plus de 7500 morts estime Lynn Pascoe, le secrétaire général adjoint de l’ONU pour les affaires politiques. (source: The Washington Post)

Les discours à New York et Genève s’accélèrent pour trouver des solutions politiques en Syrie sur fond d’accord international. L’opposition (la Chine et la Russie) à ces mesures qui encore « hier » était beaucoup plus marquée semble être favorable à l’envoi d’aide humanitaire. Par ailleurs Bernard Valero, le porte-parole du Quai d’Orsay a ajouté que « Face à l’urgence, il est temps que tous les membres du Conseil de sécurité, sans exception, fassent cesser cette barbarie » en espérant que la Chine et la Russie se rallient à la communauté internationale. (source: Le Monde). En attendant, Bacher al Assad ne cesse les combats et renforce même la présence militaire dans certaines zones du pays se souciant guère des dizaines de femmes, d’enfants et d’hommes innocents tués sous ses yeux jour après jour.

Publicités