À la veille du premier tour, votre choix est-il fait?!

Parmi les grands thèmes de la campagne présidentielle, malheureux est de constater que le thème de la femme semble très discret dans les programmes et discours des uns et des autres… Est-ce une façon de montrer que la femme n’est plus considérée à part entière et que des mesures n’ont plus besoin d’être mises en place pour corriger des inégalités passées? Pourtant, la réalité est belle et bien différente, l’article Égalité femmes-hommes: du nouveau ou que du vieux? publié en ce début d’année montrait à quel point les paroles étaient bien loin des actes et que le chantier pour la parité hommes/femmes avait encore du chemin à faire…

Faute d’avoir trouvé de nombreux articles dans les médias traitant de la condition féminine au coeur de la campagne présidentielle, je me suis appuyée sur trois sources principales citées ci-dessous. Pour m’aider à mieux comprendre où se situent les candidats sur ce sujet, j’ai dégagé de ces articles les points principaux des actions proposées par chacun:
– Débat organisé par le magazine Elle à Science Po Paris le 5 avril dernier – 
Les femmes et eux … 
– Article sur Le Télégramme.com, 7 mars 2012 – 
Campagne présidentielle. Où sont les femmes ? 
– Travaux de l’Observatoire, 13 avril 2012 – 
Election présidentielle 2012 : L’Observatoire met l’égalité femmes-hommes au cœur de la campagne


Commençons par l’actuel Président de la République, Nicolas Sarkozy (UMP) qui était le grand absent du débat organisé par Elle et fut représenté par sa porte-parole, Nathalie Kosciusko-Morizet (absence de N.Sarkozy très critiquée). Pendant son mandat:  
– Il a nommé des femmes à des postes importants ministériels (Affaires Étrangères, Économie et Finances, Intérieur, Justice…)  

– Il s’est assuré que les conseils d’administrations d’entreprises privées et publiques comptent 40% de femmes (nous ne sommes toujours pas à l’égalité souhaitée, mais c’est un projet qu’il compte continuer). 

– Il a instauré la loi du 9 juillet sur les violences faites aux femmes (plus d’infos
ici). 
Pour son prochain mandat, il réaffirme son choix de ne pas créer de ministère des droits des femmes comme souhaitent le faire d’autres candidats et affirmant qu’en temps de crise, il est judicieux de prioriser certaines thématique
s comme: l’emploi, la précarité et la gestion de la crise économique. Il envisage cependant d’établir des agences de recouvrement des pensions alimentaires pour aider et accompagner les mères de familles monoparentales. 

Son adversaire direct, François Hollande (PS) propose: 
– L’égalité professionnelle 

– Un gouvernement paritaire 

– Une dénonciation de la précarité qui frappe avant tout les femmes, F. Hollande pense sérieusement à la création d’un ministère des droits des femmes (cependant, lorsque Elle lui demande si les grands ministères iront aux femmes, il répond: « Je ne peux pas aller jusque là« . Que souhaite-t-il dire ici?!)
– Il souhaite instaurer
 un forfait contraception pour les mineurs. 

François Bayrou, qui prône la création d’un ministère de l’Égalité pour lutter contre toute forme de discrimination préconise les idées suivantes:
– Remboursement de la pilule à 100%

– Permettre aux femmes de jouer leur rôle de 
mère de famille et de mener leur carrière professionnelle.

Eva Joly, pourtant pleinement investie dans le combat pour l’égalité salariale (probablement expliqué par ses origines norvégiennes) reste timide en terme de propositions:
– 400.000 places en crèche supplémentaires
– Favorable au mariage homosexuel
– Favorable à la garde d’enfants par ‘des femmes qui portent le hidjab’

Jean-Luc Mélanchon (Parti de Gauche) suggère:
– La parité salariale
– La gratuité de la contraception
– La gratuité de l’avortement

Marie Le Pen (Front National) parle non pas de parité mais de méritocratie:
– Elle s’op
pose fermement à un ministère dédié aux femmes : « on n’est pas une espèce à protéger! », dit-elle
– Elle souhaite dérembourser l’IVG si la ‘situation budgétaire l’exige’ au profit d’autres soins’ (elle met en garde contre les avortements de confort)
– Elle soumet l’idée de mettre en place un salaire parental
 équivalent à 90% du Smic, pendant 3 ans et ce, dès le 2e enfant

Un peu plus original, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) propose une nouvelle idée:
– Instaurer un label Homme-Femme (Label accordé aux entreprises qui respecte sur une durée de 5 ans, l’égalité salariale)

Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière) s’inquiète des inégalités salariales grandissantes et propose une mesure de choc:
– Invalider les listes électorales en cas d’absences de parité

Philippe Poutou (Nouveau Parti Anticapitaliste) reste discret sur la question mais se montre en faveur:
– D’une loi-cadre contre les 
violences faites aux femmes

Enfin, Jacques Cheminade (Solidarité & Progrès) préconise:
– Un allongement du  congé paternité afin d’aboutir sur une meilleure répartition des tâches domestiques entre les hommes et les femmes.

Voilà le tour est fait! À vous de voter et engagez vous pour et en ce que vous croyez!!!  

Publicités