Amina, une FEMEN pas comme les autres

Bonjour !

Voilà quelques temps que je n’ai pas écrit et j’en suis sincèrement désolée ! Très prise par mon travail, j’ai malheureusement beaucoup négligé mon blog qui pourtant me tient énormément à coeur ! Aujourd’hui je suis de retour et j’ai choisi de parler du phénomène des FEMEN et notamment de l’histoire incroyable d’Amina, une Femen pas comme les autres !

amina-femen

Le 1er mars, Amina, jeune tunisienne de 19 ans lance le mouvement Femen en Tunisie en diffusant des photos d’elle seins nus, elle revendique sa féminité et sa liberté: « mon corps m’appartient, il ne représente l’honneur de personne » ou encore « Fuck your morals« . Le buzz se crée rapidement sur le net via notamment la page Facebook du groupe Femen Tunisia et la presse internationale. Mais voilà dans un pays arabe où la religion musulmane est un pilier important de la société, Amina déclenche rapidement la colère de nombreux islamistes radicaux qui n’hésitent pas à lui envoyer des menaces de mort. Sans nouvelles de sa part, l’orgnisation Femen s’inquiète et le 22 mars Amina est déclarée disparue. 

Amina_FB

Suite aux nombreuses menaces qui lui sont destinées, Amina s’est réfugiée dans sa famille (ou retenue de force selon certains) où elle a avoué auprès de journalistes français avoir « un peu peur ». La jeune féministe tunisienne a également commenté les actions menées par les FEMEN dans le monde entier ces derniers jours. Les Femen se sont rejointes devant plusieurs mosquées, dans la rue, devant les amabassades tunisiennes partout dans le monde au nom du « Topless Jihad Day » pour condamner la religion musulmane et demander la libération d’Amina. Elles ont d’ailleurs fait beaucoup de bruit à Paris où elles ont brûlé le drapeau rappelant le premier fondement de l’islam à savoir Chadada (« je témoigne qu’il n’y a qu’un Dieu et que Mahommet est son messager), attisant la colère du monde arabe ! Amina dit être fière d’appartenir au mouvement des Femen et souligne qu’elle le sera « jusqu’à 80 ans » et que ce sont de « vraies féministes » mais condamne néanmoins leurs actes devant la grande Mosquée de Paris : « Elles ont brûlé le drapeau de l’islam devant une mosquée à Paris. Je suis contre », dénonce-t-elle, soulignant que les Femen ayant écrit son nom sur leur corps, cela peut lui « faire du mal en retour ». « Tout le monde va penser que j’ai encouragé cela. C’est inacceptable », dit-elle. » (source Le Point – Amina critique les Femen de France, 6 avril 2013)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour répondre aux FEMEN, le mouvement « Muslimah Pride Day » menée par des femmes musulmanes a fait son apparition il y a quelques jours sur la toiles. La page Facebook « Muslim Zomen Against Femen » a été créée pour l’occasion et invite les musulmanes des quatre coins du monde à faire entendre leurs voix en postant de simples messages d’elles : “ceci est l’occasion pour les femmes musulmanes d’avoir un droit de réponse et de montrer aux gens que nous aussi avons une voix (…) que nous nous opposons à la façon dont nous sommes décrites par l’Occident, que nous nous opposons à la façon dont nous sommes rassemblées en un seul groupe homogène(…)“. (source Les Inrocks – Muslimah Pride Day: la réponse des femmes musulmanes aux Femen, 6 avril 2013)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La question finale est donc : Les Femen vont-elles trop loin?

-MON AVIS –

L’organisation des FEMEN, créée en 2008 a permis de soulever et dénoncer bon nombre de problèmes relatifs aux femmes. Femmes sportives, libres et courageuses, elles vont au devant de la scène quelque soit le danger pour défendre leurs idées. Je les ai découvertes pendant l’été 2011 où elles manifestaient à Kiev pour dénoncer le tourisme sexuel en Ukraine! À l’époque vêtues lors de leurs manifestations, je les avais trouvé déjà tellement modernes et originales et je croyais vraiment en un féminisme nouveau. Mais leur ton a radicalement changé et répond clairement à ce que les médias recherchent aujourd’hui : de l’info à chaud, des scandales, du sexe ! Les FEMEN l’ont compris, la nudité provoque et retient l’attention: leurs seins nus sont leurs armes, des armes qui permettent de crier haut et fort leurs revendications. Cependant, leur discours est bien souvent simpliste, elles se revendiquent peut être comme des soldats, des féministes révolutionnaires mais je me demande si manifester les seins nus pour se faire entendre ne réduit pas l’image de toutes les femmes à travers le monde! Doit-on réduire la femme à son corps et à sa sexualité? Ne peut-on pas être entendues habillées ? C’est je pense, un manque de dignité et de respect vis-à-vis d’elles-mêmes et de nous, femmes des quatre coins du monde. 

On a besoin de femmes comme les FEMEN pour réveiller les vieux discours d’antan ‘femmes vs. hommes’ et je ne demande qu’à entendre le fond de leurs messages, mais elles devraient un peu plus mesurer l’image et les valeurs qu’elles renvoient car manifester pour polémiquer, c’est réduire leurs convictions qui ne demandent qu’à être écoutées dignement !

Publicités